[Old School Sunday] Faith No More lance la génération 90 !

C’est dimanche, on fait du rangement et on tombe sur les archives de la musique !

Une des transitions la plus intéressante de la musique populaire à mon goût est celle des années 80/90. Si on prend le temps de dire adieu aux restes de la génération Disco/Funk et  Heavy Métal/Hard Rock, cette période se caractérise par l’émergence de mouvements issus de fusions originales des genres : le Grunge, le Rap/Hip-Hop et la Techno pour les principaux.
Mais il a bien fallu que des groupes se lancent dans le bain et Faith No More est pour moi l’un des meilleurs exemples car le groupe n’est pas vraiment de l’ancienne génération et pas encore de la nouvelle. Il sont surtout les enfants de Walk this Way première grosse collaboration de style qui date de 1986 :

En 1981, à San Fransisco, se monte le groupe  Faith No More. Si le groupe est accueilli tranquillement à ses début, c’est après l’arrivée d’un nouveau chanteur Mike Patton qui, s’il allait changer radicalement l’avenir de Faith No More, allait surtout changer celui de la musique des 90’s.

Précurseur de l’explosion plus Mainstream du rap-métal, le morceau Epic est la représentation parfaite de cette transition (d’ailleurs tout le monde le connait plus ou moins), où les métalleux font du rap et jouent une mélodie au piano à la fin du morceau, le tout habillés en T-Shirt Fluo.

The Real Thing (album contenant Epic et troisième album du groupe), composé en deux semaines, est un mélange funk/métal/rap qui est si efficace que l’album se place de suite en haut des charts. Les membres de Metallica et de Guns N ‘Roses nomment Faith No More parmi leurs groupes de rock préférés. Le groupe reçut une nomination aux Grammy pour le meilleur groupe Heavy Metal/Hard Rock . À la fin de l’année, « The Real Thing » fut disque de platine aux États-Unis.

Le groupe se dissoudra en 1998. Après leur ascension fulgurante, ils ont sorti encore 3 albums d’une excellente qualité (Notamment Angel Dust) jugés un peu trop expérimentaux pour connaître le succès de leur prédécesseur. Le groupe se reforme tout de même en 2009.

Faith No More reste pour moi un phénomène de génération et la voix de Mike Patton, une tuerie! (Pour les curieux, je conseille l’écoute de l’album King For A Day Fool For A Lifetime, qui met en valeur les diverses compétences vocales du chanteur).

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Publié le 24 mars 2013 | Par Guillaume